Demandez un devis

06 75 87 32 04
01 47 04 25 40

Contactez notre avocat divorce

Comment annoncer à son époux que l'on souhaite divorcer à l'amiable ?


Annoncer la volonté de divorcer à son époux



annoncer un divorce

Divorcer est une décision difficile à prendre, qui implique de nombreux changements dans la vie personnelle et familiale. Il n'est pas facile de faire part de son souhait de mettre fin au mariage à son conjoint, surtout si celui-ci ne partage pas le même sentiment. Comment lui annoncer la nouvelle avec respect et bienveillance, tout en préservant ses propres intérêts ? Voici quelques conseils pour aborder le sujet du divorce à l'amiable avec son conjoint.



Vous souhaitez divorcer ? Contactez notre AVOCAT DIVORCE


Préparer le terrain

Avant d'annoncer à son conjoint que l'on souhaite divorcer, il est important de se préparer mentalement et émotionnellement. Il faut être sûr de sa décision, et avoir réfléchi aux raisons qui motivent le divorce, ainsi qu'aux conséquences pratiques et juridiques qu'il entraîne. Il faut également anticiper les réactions possibles de son conjoint, qui peuvent aller du choc à la colère, en passant par le déni ou la tristesse. Il faut se préparer à faire face à ces émotions, sans se laisser déstabiliser ou culpabiliser.

Il est également conseillé de choisir le bon moment et le bon lieu pour annoncer la nouvelle. Il faut éviter les périodes de stress ou de tension, comme les fêtes de fin d'année, les anniversaires ou les vacances. Il faut privilégier un moment calme et serein, où l'on dispose de suffisamment de temps pour discuter. Il faut également choisir un lieu neutre et discret, où l'on ne risque pas d'être dérangé ou interrompu par des tiers.

Exprimer son souhait de divorcer

Une fois que l'on est prêt à annoncer à son conjoint que l'on souhaite divorcer, il faut le faire avec clarté et franchise. Il faut éviter les sous-entendus, les reproches ou les accusations, qui ne feront qu'attiser le conflit et la rancœur. Il faut plutôt exprimer son ressenti personnel, en utilisant le "je" plutôt que le "tu". Par exemple, on peut dire : "Je ne me sens plus heureux(se) dans notre relation", "Je n'ai plus les mêmes envies que toi", "Je ne me reconnais plus dans notre projet de vie commun".

Il faut également expliquer les raisons qui ont conduit au divorce, sans entrer dans les détails intimes ou blessants. Par exemple, on peut évoquer une incompatibilité d'humeur, une perte de confiance, une infidélité, une mésentente sur l'éducation des enfants, etc. Il faut être honnête, sans pour autant être brutal ou méprisant.

Il faut enfin exprimer son souhait de divorcer à l'amiable, c'est-à-dire sans passer par un procès, mais en trouvant un accord mutuel sur les modalités du divorce (partage des biens, pension alimentaire, garde des enfants, etc.). Il faut souligner les avantages de cette formule, qui permet de gagner du temps et de l'argent, mais aussi de préserver la dignité et le respect de chacun. Il faut montrer sa volonté de coopérer et de dialoguer avec son conjoint, dans un esprit constructif et apaisé.

Respecter le temps du conjoint

Après avoir annoncé à son conjoint que l'on souhaite divorcer, il faut respecter son temps de réaction et d'acceptation. Il ne faut pas s'attendre à ce qu'il soit immédiatement d'accord ou enthousiaste. Il faut lui laisser le temps d'exprimer ses émotions, ses interrogations, ses craintes ou ses regrets. Il faut l'écouter avec attention et empathie, sans le juger ni le critiquer. Il faut également répondre à ses questions avec sincérité et transparence, sans lui cacher des informations importantes.

Il ne faut pas non plus le brusquer ni le forcer à prendre une décision rapide. Il faut lui laisser le temps de digérer la nouvelle, de consulter un avocat ou un médiateur si besoin, et de se faire accompagner par un proche ou un professionnel si nécessaire. Il faut être patient et compréhensif, sans pour autant renoncer à son projet de divorce. Il faut trouver le juste équilibre entre la fermeté et la souplesse, en rappelant régulièrement son souhait de divorcer à l'amiable, mais en respectant le rythme de son conjoint.

En conclusion, annoncer à son conjoint que l'on souhaite divorcer à l'amiable n'est pas une démarche facile, mais elle peut se faire dans le respect et la bienveillance, si l'on suit quelques principes de base : se préparer, exprimer son souhait, respecter le temps du conjoint. Ainsi, on peut espérer aboutir à un divorce pacifique et harmonieux, qui permette à chacun de tourner la page et de se reconstruire.

Partager Twitter Plus

Articles liés

VRAI / FAUX : J'ai des enfants, j'ai droit à une prestation compensatoire

NOUS INTERVENONS DANS TOUTE LA FRANCE Notre cabinet à Paris:42 Rue de Lübeck, 75116 Paris 01 47 04 25 40 VRAI OU FAUX : JE DIVORCE, J'AI DES ENFANTS, J'AI DROIT A...

Les questions à poser à votre avocat lors d'un divorce sans juge

Les questions à poser à votre avocat lors d'un divorce sans juge QUELLES QUESTIONS POSER A SON AVOCAT LORS D'UN DIVORCE ? Lorsque les époux souhaitent divorcer à l’...

La capacité de discernement de l'enfant dans le divorce sans juge

La capacité de discernement de l'enfant dans le divorce sans juge La loi du 18 novembre 2016 a instauré le divorce sans juge. Ainsi, depuis le 1er janvier 2017 le...

VRAI OU FAUX : Je peux habiter gratuitement le domicile conjugal à l’issue d’un divorce

NOUS INTERVENONS DANS TOUTE LA FRANCE Notre cabinet à Paris:42 Rue de Lübeck, 75116 Paris 01 47 04 25 40 VRAI OU FAUX : JE PEUX HABITER GRACIEUSEMENT LE...

QUESTION : Puis-je me remarier en France si mon divorce à l'étranger n'est pas encore prononcé ?

Divorcé à l'étranger, puis-je me remarier en France alors que le divorce n'est pas encore enregistré dans mon pays d'origine ? La situation du mariage et du divorce...

Le cabinet d'Avocat GC

Vous informe et vous conseille 

Vous assiste devant les tribunaux 

Reste disponible et à votre écoute 

Intervient dans toute la France 

Vous offre des facilités de paiement

Contactez un avocat - Facebook - YouTube - Google+

Intervention dans toute la France