Demandez un devis

01 47 04 o25 40

Contactez notre avocat divorce
Cliquez ici pour un rappel gratuit immédiat

La méthode d’évaluation de la prestation compensatoire


ÉVALUER LA PRESTATION COMPENSATOIRE


NOUS INTERVENONS DANS TOUTE LA FRANCE Notre cabinet à Paris:42 Rue de Lübeck, 75116 Paris 01 47 04 25 40

Avocat Divorce Calcul Prestation Compensatoire

La prestation compensatoire est destinée à compenser la disparité que la rupture du mariage crée dans les conditions de vie respectives. C’est une somme d’argent versée en capital soit en une seule fois, soit en versement mensuel pour une durée maximal de huit ans.

Elle est régit par l’article 270 du Code civil qui dispose que « Le divorce met fin au devoir de secours entre époux. L'un des époux peut être tenu de verser à l'autre une prestation destinée à compenser, autant qu'il est possible, la disparité que la rupture du mariage crée dans les conditions de vie respectives. Cette prestation a un caractère forfaitaire. Elle prend la forme d'un capital dont le montant est fixé par le juge.
Toutefois, le juge peut refuser d'accorder une telle prestation si l'équité le commande, soit en considération des critères prévus à l'article 271, soit lorsque le divorce est prononcé aux torts exclusifs de l'époux qui demande le bénéfice de cette prestation, au regard des circonstances particulières de la rupture ».

Lorsque les époux divorcent par consentement mutuel, ceux sont eux-mêmes qui déterminent le montant de la prestation compensatoire, même si le Juge peut décider que ce montant est trop faible ou trop élevé. Cependant, ce seront aux époux de prévoir un nouveau montant qui sera examiné lors d’une prochaine audience.



Vous souhaitez divorcer ? Contactez notre AVOCAT DIVORCE




Comme il peut se révéler difficile de fixer ladite somme, plusieurs méthodes de calcul sont mises à leur disposition pour éventuellement les aider sur le montant à prévoir.

La première méthode d’évaluation : 1/3 de la différence de revenus annuels par ½ de la durée du mariage.
On prendra en compte les revenus avant impôts et on appliquera la méthode de calcul suivante :

  • Revenus bruts de Monsieur : 30.000 €
  • Revenus bruts de Madame : 18.000 €
  • Différence de revenus avant impôts : 12.000 €
  • 1/3 de la différence de revenus : 4.000 €
  • Durée du mariage : 22 ans
  • ½ de la durée du mariage : 11 ans
  • 1/3 de la différence par ½ de la durée du mariage : 44.000 €



  • La deuxième méthode d’évaluation : 20% de la différence annuelle des revenus des époux multiplié par 8.

    La seconde méthode est plus simple car il s’agit de calculer la différence des revenus de la manière suivante :

  • Revenus bruts de Monsieur : 30.000 €
  • Revenus bruts de Madame : 18.000 €
  • Différence de revenus avant impôts : 12.000 €
  • 20 % de la différence : 2.400 €
  • 8 fois 20 % de la différence : 19.200 €

  • On peut voir que ces deux méthodes permettent de dégager une prestation compensatoire dont la somme est très différente. Dans sa fixation, on peut noter la large autonomie des époux mais il faut tout de même faire attention aux intérêts de chacun afin que cela ne soit pas trop déséquilibré, tant pour la personne qui la verse, que pour celle qui la reçoit. Le rôle de l’avocat est donc très important puisqu’il a un rôle de conseil dans la procédure de divorce en elle-même et surtout il doit effectuer un réel audit sur la situation des époux et éventuellement annexé à la convention les éléments documentaires probatoires.


    Les époux ont donc tout intérêt à s’entendre sur le sujet car ils restent libres de fixer le montant souhaité et d’en établir les modalités de versement. Même si les deux méthodes évoquées sont des aides à la fixation de cette prestation, les deux parties peuvent se mettre d’accord pour un montant totalement arbitraire ou correspondant à une somme calculée à partir d’élément concret de leur situation d’espèce.

    Partager Twitter Plus

    Articles liés

    Vendre les biens immobiliers communs avant la procédure de divorce ?

    Vendre les biens immobiliers communs avant la procédure de divorce ? VENDRE UN BIEN AVANT LE DIVORCE Lorsque des époux entament une procédure de divorce, il faut...

    VRAI OU FAUX : Mon mari est parti avec une autre femme, je peux refaire ma vie

    NOUS INTERVENONS DANS TOUTE LA FRANCE Notre cabinet à Paris:42 Rue de Lübeck, 75116 Paris 01 47 04 25 40 VRAI OU FAUX : MON MARI EST PARTI AVEC UNE AUTRE FEMME, JE...

    La médiation familiale: Attitude d'ouverture et de reconstruction familiale

    La médiation familiale: Attitude d'ouverture et de reconstruction familiale LA MÉDIATION FAMILIALE NOUS INTERVENONS DANS TOUTE LA FRANCE Notre cabinet à Paris:42...

    Qui peut témoigner lors d’un divorce ?

    Qui peut témoigner lors d’un divorce ? LES TÉMOINS DANS UN DIVORCE Lors d’une procédure de divorce, certaines personnes peuvent témoigner pour apporter des éléments...

    Le droit de visite et d’hébergement

    DROIT DE VISITE ET DIVORCE Issu de la loi du 04 mars 2002 portant réforme sur l’autorité parentale, l’article 373-2 du Code civil dispose que « chacun des père et...

    Le cabinet d'Avocat GC

    Vous informe et vous conseille 

    Vous assiste devant les tribunaux 

    Reste disponible et à votre écoute 

    Intervient dans toute la France 

    Vous offre des facilités de paiement

    Contactez un avocat - Facebook - YouTube - Google+

    Intervention dans toute la France