Un permis de conduire peut être annulé 3 fois !

Un conducteur reçoit une première décision émanant du Ministère de l’Intérieur, invalidant son permis de conduire. Il engage une procédure afin d’obtenir la suspension de son exécution et peut, suite à une ordonnance positive, reprendre le volant.

A cette fin, le Ministère de l’Intérieur crédite des points à titre provisoire sur son permis de conduire.

Un an plus tard, le conducteur se rend à la Préfecture qui lui indique que son permis est valide et que les points du stage qu’il avait effectué avant que son permis ne soit invalidé peuvent être crédités dès maintenant, alors même que le Ministère de l’Intérieur a toujours refusé le crédit de ces points sur son permis.
Les points du stage sont crédités.

Un mois plus tard, le conducteur reçoit une seconde décision invalidant son permis de conduire, comptabilisant des infractions qui ne l’avaient pas été et les points du stage.

Deux semaines plus tard, ce même conducteur reçoit une troisième décision invalidant son permis de conduire, comptabilisant des infractions qui avaient déjà été enregistrées mais dont les points n’avaient jamais été retirés.

Le problème, c’est qu’à compter de la première décision d’invalidation, son permis n’était plus valide et ne pouvait être annulé davantage. Bien qu’il soit impossible d’invalider un permis de conduire déjà invalidé, voilà comment un permis de conduire peut être annulé 3 fois.

Partager Twitter Plus

Articles liés

Jeune permis : tout savoir sur le permis de conduire probatoire

Le permis de conduire probatoire concerne les conducteurs qui viennent d’obtenir leur permis de conduire. Le permis de conduire ne possède qu’un solde de six points....

Confiscation obligatoire du véhicule pour les délits routiers

La loi LOPPSY 2 a désormais et clairement posé, pour un certain nombre d’infractions au code de la route, l’obligation pour le Juge pénal de confisquer le véhicule de...

Avocat et Droit routier : manifeste contre des idées reçues

Traitée de superfétatoire voire pis d’arnaque aux automobilistes, l’intervention des avocats exerçant en matière de droit routier ne cesse d’être décriée. Victime d’un...

Conduite après usage de stupéfiants : les droits fixes augmentent de 210€

Conduire après l'usage de stupéfiants devient onéreux... Après que le Conseil Constitutionnel ait estimé, de façon discutable, que l'article L.235-1 du Code de la...

Projet de loi LOPPSI 2: Présentation du volet de dispositions renforçant la lutte contre l’insécurité routière

Le projet de loi d’orientation et de programmation pour la performance de la sécurité intérieure, dit LOPPSI 2, prévoit tout un volet de dispositions relatives au...

Le cabinet Gueguen-Carroll

Vous informe et vous conseille 

Vous assiste devant les tribunaux 

Reste disponible et à votre écoute 

Intervient dans toute la France 

Vous offre des facilités de paiement


Contactez un avocat - Facebook - YouTube - Google+

Intervention dans toute la France