Demandez un devis

06 87 23 o15 53

Contactez notre avocat permis
Rappel gratuit immédiat

La procédure relative à la contestation de l’amende forfaitaire déclarée conforme à la Constitution

Le Conseil Constitutionnel a été saisi le 9 juillet 2010 par le Conseil d’Etat d’une question prioritaire de constitutionnalité portant sur la conformité aux droits et libertés que la Constitution garantit de l’article 529-10 du Code de Procédure Pénale (CPP).

L’article 529-10 CPP fixe les conditions de recevabilité d’une requête en exonération contre une amende forfaitaire ainsi que celles dirigées contre une amende forfaitaire majorée. Appliquée à certaines contraventions routières, cet article impose au titulaire du certificat d’immatriculation du véhicule de consigner le paiement de l’amende forfaitaire ou de l’amende forfaitaire majorée pour que sa contestation soit déclarée recevable.

Le requérant soutenait que lorsque le ministère public déclarait une requête en exonération irrecevable, et que les sommes consignées pour faire valoir ses droits de contestation étaient converties en paiement de l’amende forfaitaire, il n’existait aucune voie de recours. Il demandait donc l’abrogation de l’article 529-10 CPP.
Le Conseil Constitutionnel, dans sa décision en date du 29 septembre 2010 ne déclare pas cet article contraire à la Constitution mais émet une réserve de grande importance !
Le droit à un recours juridictionnel effectif prévu par l’article 16 de la Déclaration des droits de l’Homme et du Citoyen impose que la décision du ministère public déclarant irrecevable la réclamation puisse être contestée devant une juridiction de proximité.

Il décide également que le justiciable doit pouvoir contester devant une juridiction de proximité la conversion de la somme consignée en paiement de l’amende forfaitaire.
Le Conseil Constitutionnel prône donc à demi-mot la nécessité absolue d’un accès à un tribunal pour toute contestation d’infraction. Cette décision sonnera peut-être, espérons-le, le glas de l’arrêt des rejets quasi-systématiques de contestations formées devant les Officiers du Ministère Public.

EN SAVOIR + : BOIRE EN TOUTE LÉGALITÉ

NOUS INTERVENONS DANS TOUTE LA FRANCE Notre cabinet à Paris:42 Rue de Lübeck, 75116 Paris 01 47 04 25 40 // Notre cabinet au Havre: 1, rue Joseph Morlent 76600 Le Havre - 02 35 45 31 06

Partager Twitter Plus

Articles liés

Utilisation du permis français à l'étranger

TEXTES DE RÉFÉRENCE Directive 2006/126/CE du Parlement européen et du Conseil du 20 décembre 2006 relative au permis de conduire. Code des assurances : R.211-22...

Feu grillé, quelle sanction ?

Les feux de signalisation lumineux règlent la circulation des véhicules. L’article R.412-30 du Code de la route impose l’arrêt absolu devant un feu de signalisation...

Le permis de conduire et les points : le mythe de l'avant 1992

Instauré par la loi du 10 juillet 1989 relative à diverses dispositions en matière de sécurité routière et en matière de contraventions, le permis à points français...

La conduite sous l'emprise de stupéfiants

L'article L.235-1 du Code de la route incrimine le fait de conduire un véhicule sous l'emprise de substances ou plantes classées comme stupéfiants. La conduite sous l'...

Passez de 1 à 12 points en an… peut être pas finalement (derniers rebondissements)

ACTUALISATION AU 29 SEPTEMBRE 2010: LA COMMISSION D’ANALYSE DE LOIS FAIT PASSER DE UN A DEUX ANS LE DELAI POUR LA RECONSTITUTION TOTALE DU CREDIT DE POINTS: La...

Le cabinet Gueguen-Carroll

Vous informe et vous conseille 

Vous assiste devant les tribunaux 

Reste disponible et à votre écoute 

Intervient dans toute la France 

Vous offre des facilités de paiement


Contactez un avocat - Facebook - YouTube - Google+

Intervention dans toute la France